logoembellie

Amélioration momentanée de l’état de la mer selon le Larousse, l’Embellie a choisi de rappeler par son nom même et contre certaines apparences, que les temps que nous vivons sont chargés en menaces[1].

L’Embellie accompagne les personnes et les collectifs organisés[2] qui souhaitent conjurer ces menaces et affermir leur désir de transformation sociale, de démocratie[3] et même d’humanité[4], en réarmant discours et pratiques.

Pour cela, l’Embellie invite à questionner le monde et à résister — par le moyen de formations, d’animations, de prestations de conseil sur mesure, avec des apports théoriques situés dans le triangle philosophie-société-éthique[5] et méthodologiques et pratiques dans le champ des dynamiques collectives.



[1] Pêle-mêle : prolétarisation, marchandisation, banalisation du mal, surinformation, virtualisation des rapports humains, « évaluationite », destruction des écosystèmes, gabegie des ressources, pollutions, délire technophile, etc.

[2] Associations, collectivités locales, entreprises, syndicats, etc.

[3] En expérimentant notamment des procédures de délibération à travers le dispositif de questionnement du monde. Voir également la définition proposée sur le site http://www.participation-et-democratie.fr

[4] En invitant à prendre au sérieux l’idée que l’humanité de l’homme n’a rien d’une conquête définitive.

[5] Critique des médias, de la technique, des dominations, histoire des idées politiques, de l’éducation populaire, philosophie du travail, etc.